Sextant (VMP Club Edition)
Herbie Hancock (vinyle neuf)

Album vinyle neuf, disque 33 tours, Sextant de Herbie Hancock, édition limitée Club Vinyl Me Please, maison de disque Columbia.

Note de version : Vinyle, LP, Album, Club Edition, Reissue, Stereo, Lunar Marble, 180g, US, 2023.
Code EAN : 19658819721

Vendu avec cadre vinyle neuf, cadre en ABS injecté, système breveté Easy Frame®, fabriqué en France, insérez puis récupérez votre disque en quelques secondes pour l’écouter.
Vitre en plexiglas haute qualité optique.
Dimensions du cadre : 38 x 38 x 2 cm.

En savoir plus sur Herbie Hancock
En savoir plus sur

Cet album, sorti en 1973, est une œuvre majeure dans le domaine du jazz fusion et marque un point tournant dans la carrière de Hancock.

Sextant: Un Voyage dans l’Univers du Jazz Fusion

“Sextant”, sorti en 1973, est un album qui se distingue dans la discographie déjà riche de Herbie Hancock. Ce projet est une exploration audacieuse et avant-gardiste, à une époque où le jazz fusion était en plein essor. Hancock, reconnu pour ses contributions majeures dans le domaine du jazz, a déjà établi sa réputation avec des albums comme “Maiden Voyage” et “Head Hunters”. Cependant, “Sextant” représente une rupture stylistique importante, marquant une immersion plus profonde dans l’électronique et les textures sonores expérimentales.

Le Contexte de Création

Pour comprendre “Sextant”, il est essentiel de se plonger dans le contexte de sa création. Au début des années 70, le monde de la musique était en pleine transformation. Le jazz, en particulier, était à un carrefour. Des artistes comme Miles Davis avec son album “Bitches Brew” avaient ouvert la voie à un nouveau genre : le jazz fusion, mélangeant jazz, rock, funk, et influences électroniques.

Hancock, ayant déjà expérimenté avec ces éléments dans ses précédents albums, a poussé le concept encore plus loin avec “Sextant”. Inspiré par les progrès technologiques de l’époque, notamment l’avènement des synthétiseurs, Hancock a cherché à fusionner ces nouvelles possibilités sonores avec les rythmes et improvisations du jazz.

L’Innovation Musicale et Technique

L’une des caractéristiques les plus marquantes de “Sextant” est son utilisation pionnière des synthétiseurs et des effets électroniques. Hancock, avec l’aide de collaborateurs comme Patrick Gleeson, a expérimenté avec des instruments comme le synthétiseur ARP 2600 et le Hohner D6 Clavinet, créant des sons qui n’avaient jamais été entendus auparavant dans le jazz.

Le morceau d’ouverture, “Rain Dance”, illustre parfaitement cette approche. Avec ses textures électroniques ondulantes et son rythme hypnotique, il plonge l’auditeur dans un monde sonore à la fois familier et étrangement nouveau. Cette pièce est un exemple éclatant de la façon dont Hancock a réussi à mêler les rythmes du jazz à une palette sonore futuriste.

L’Influence de l’Afro-Futurisme

“Sextant” est également notable pour son imbrication dans le mouvement Afro-futuriste, qui combine des éléments de science-fiction, de l’histoire afro-américaine, et de la culture africaine pour imaginer des futurs alternatifs. Cela se reflète dans les thèmes cosmiques et l’utilisation de rythmes africains et de sonorités électroniques pour créer une musique qui semble à la fois ancienne et futuriste.

Les Collaborateurs et l’Alchimie du Groupe

Hancock n’était pas seul dans cette aventure. Le Mwandishi Band, son groupe à l’époque, jouait un rôle crucial dans le développement et l’exécution de sa vision. Des musiciens comme Bennie Maupin (vents), Julian Priester (trombone), Eddie Henderson (trompette), Buster Williams (basse), et Billy Hart (batterie) ont tous apporté leur expertise et sensibilité unique à l’album.

Chaque membre du groupe contribuait à l’alchimie globale, permettant à la musique de s’élever au-delà de la somme de ses parties. Leur capacité à improviser et à réagir les uns aux autres en temps réel était essentielle pour capturer l’essence spontanée et expérimentale de l’album.

Les Pistes de l’Album

Outre “Rain Dance”, les autres pistes de l’album, comme “Hidden Shadows” et “Hornets”, sont également remarquables. “Hidden Shadows” combine des rythmes funk avec des improvisations de jazz, tandis que “Hornets” clôt l’album sur une note plus énergique et complexe, avec des rythmes entrelacés et des solos éblouissants.

L’Impact et l’Héritage

L’impact de “Sextant” sur le monde du jazz et de la musique en général ne peut être sous-estimé. Bien qu’à l’époque de sa sortie, l’album ait pu sembler trop avant-gardiste pour certains, il a depuis été reconnu comme une œuvre fondamentale dans l’évolution du jazz fusion.

L’approche innovante de Hancock en matière de synthèse sonore, combinée à son génie en tant que compositeur et musicien, a ouvert la voie à de nombreuses expérimentations futures dans divers genres musicaux. “Sextant” est souvent cité comme une influence majeure par les artistes de jazz, de funk, de hip-hop, et de musique électronique.

En conclusion, “Sextant” de Herbie Hancock est bien plus qu’un simple album de jazz fusion. C’est une exploration audacieuse dans les profondeurs de la musique et de la créativité. Avec cet album, Hancock n’a pas seulement repoussé les limites de ce que pouvait être le jazz ; il a également élargi les horizons de la musique elle-même, ouvrant la voie à de nouvelles formes d’expression artistique. Son héritage continue d’influencer et d’inspirer les musiciens et les auditeurs du monde entier, faisant de “Sextant” une pierre angulaire dans l’histoire de la musique moderne.