Loveless
My Bloody Valentine (vinyle neuf)

Album vinyle neuf, disque 33 tours, Loveless de My Bloody Valentine, édition Deluxe, Gatefold (pochette ouvrante) maison de disque Domino.
Note de version : Vinyle, LP, Album, Deluxe Edition, Reissue, Repress, Gatefold, Europe, 21 mai 2021.
Code EAN : 887830015950.

Vendu avec cadre vinyle neuf, cadre en ABS injecté, système breveté Easy Frame®, fabriqué en France, insérez puis récupérez votre disque en quelques secondes pour l’écouter.
Vitre en plexiglas haute qualité optique.
Dimensions du cadre : 38 x 38 x 2 cm.

En savoir plus sur My Bloody Valentine
En savoir plus sur

Loveless : Le Chef-d’œuvre Bruyant de My Bloody Valentine

En 1991, le monde de la musique a été témoin de la naissance d’un album qui défierait les normes, bouleverserait les perceptions et créerait une empreinte indélébile dans l’histoire du rock alternatif : “Loveless” de My Bloody Valentine. À la croisée entre le shoegazing, le rock alternatif et le noise rock, “Loveless” est une œuvre d’art sonore qui continue de fasciner les auditeurs, des années après sa sortie.

Genèse de l’Album

My Bloody Valentine, originaire de Dublin, avait déjà fait sensation avec leur premier album “Isn’t Anything” en 1988. Toutefois, avec “Loveless”, le groupe a choisi d’explorer plus profondément les possibilités sonores de la guitare électrique, créant des paysages sonores oniriques, presque hypnotiques.

L’enregistrement de “Loveless” est presque aussi légendaire que l’album lui-même. Il a duré près de deux ans, traversant une multitude de studios et coûtant une fortune. Des histoires circulent sur la manière obsessionnelle dont Kevin Shields, le leader du groupe, s’est approché de chaque détail sonore, exigeant d’innombrables prises et repoussant constamment les limites du possible.

La Magie du Son

L’une des caractéristiques les plus distinctives de “Loveless” est son utilisation intensive du vibrato de guitare, créant une sensation de flottement, comme si la musique elle-même était en suspension. Cette technique, combinée à un mur de distorsion et de réverbération, a donné naissance à des morceaux qui semblent flotter entre le rêve et la réalité.

Des chansons comme “Only Shallow” et “When You Sleep” démontrent cette sensation de flottement. La voix de Bilinda Butcher, noyée dans le mix, sert presque de nouvel instrument plutôt que de simple vecteur de paroles. Elle se mélange harmonieusement avec les guitares, créant un paysage sonore qui enveloppe complètement l’auditeur.

L’Impact et l’Héritage

La réception initiale de “Loveless” était partagée. Certains étaient perplexes face à cette vague sonore, la jugeant trop abrasive ou inaccessible. Pourtant, avec le temps, l’album a gagné en notoriété, influençant d’innombrables groupes et artistes.

C’est un album qui demande une certaine patience. Pour beaucoup, ce n’est qu’après plusieurs écoutes que la beauté de “Loveless” commence à se révéler. Il n’est pas conçu pour être un ensemble de “hits” radio, mais plutôt une expérience immersive, où chaque morceau contribue à construire un tout cohérent.

Il est difficile d’exagérer l’importance de “Loveless” dans le paysage musical. De nombreux groupes de shoegazing, de dream pop et même de rock alternatif citent cet album comme une influence majeure. Sans “Loveless”, des groupes comme Slowdive, Ride ou Lush n’auraient peut-être jamais eu le même son.

Conclusion

“Loveless” est plus qu’un simple album; c’est une expérience, une invitation à se perdre dans un monde de son et d’émotion. My Bloody Valentine a réussi à créer quelque chose d’intemporel, qui continue de résonner avec des générations d’auditeurs.

Alors que le groupe a mis de nombreuses années à sortir un autre album après “Loveless”, cet opus reste leur pièce maîtresse, un rappel du pouvoir de la musique à déplacer, à inspirer et à transcender. Dans un monde où la musique est souvent réduite à de simples morceaux destinés à la consommation rapide, “Loveless” se dresse comme un phare, rappelant aux auditeurs le potentiel véritablement artistique de la forme.