Chemtrails Over The Country Club
Lana Del Rey (vinyle d’occasion)

Septième album très folk de Lana Del Rey, produit par Jack Antonoff !

Album vinyle d’occasion en parfait état, disque 33 tours, Chemtrails Over The Country Club de Lana Del Rey, édition limitée, vinyle couleur rouge, maison de disque Polydor.
Note de version : Vinyle, LP, Album, Limited Edition, Red, USA, Canada & Europe, Mar 19, 2021.
Code EAN : 602435534039.

Vendu avec cadre vinyle neuf, cadre en ABS injecté, système breveté Easy Frame®, fabriqué en France, insérez puis récupérez votre disque en quelques secondes pour l’écouter.
Vitre en plexiglas haute qualité optique.
Dimensions du cadre : 38 x 38 x 2 cm.

En savoir plus sur Lana Del Rey
En savoir plus sur

Chemtrails Over The Country Club : Un voyage musical et introspectif avec Lana Del Rey

Il y a des albums qui, dès la première écoute, vous emmènent dans un autre univers. Des albums qui vous racontent une histoire, vous font ressentir des émotions et vous marquent durablement. “Chemtrails Over The Country Club” de Lana Del Rey fait incontestablement partie de cette catégorie.

Lana Del Rey, alias Elizabeth Woolridge Grant, n’a jamais eu peur de bousculer les normes de la pop contemporaine. Depuis ses débuts, elle nous propose une musique empreinte de nostalgie, de mélancolie, mais toujours teintée d’une modernité assumée. Si “Born to Die” avait introduit au monde une artiste audacieuse et mélodramatique, “Chemtrails Over The Country Club” nous présente une Lana mature, introspective, explorant de nouvelles dimensions musicales tout en restant fidèle à son essence.

Dès l’ouverture avec “White Dress”, on comprend que cet opus sera différent. Le piano mélancolique et la voix éthérée de Lana nous plongent dans une mélodie presque déchirante, où elle évoque sa jeunesse et les jours simples passés à travailler dans un bar. Il s’agit d’une ode à la simplicité, à ces moments de la vie où tout semblait plus facile. Le contraste entre ce passé idéalisé et la complexité de sa vie actuelle est poignant.

L’album doit son nom à la chanson titre, “Chemtrails Over The Country Club”. Ce titre est une mélodie douce-amère, combinant l’imagerie de la vie luxueuse et aisée des country clubs à celle, plus sombre, des traînées chimiques dans le ciel. Lana explore la dualité entre l’apparence et la réalité, entre le rêve américain et ses ombres cachées.

“Wild At Heart” et “Dark But Just a Game” plongent l’auditeur dans des univers distincts. Le premier est un hymne à la liberté, à l’authenticité, à la fougue de la jeunesse, tandis que le second traite du monde de la célébrité, de ses pièges et de ses illusions.

Un des points forts de cet album est sa capacité à mélanger des genres et des influences variées. “Tulsa Jesus Freak” avec ses refrains envoûtants et son imagerie religieuse, “Let Me Love You Like A Woman” avec ses guitares acoustiques et son ambiance intime, ou encore “Not All Who Wander Are Lost”, une ballade folk qui évoque les voyages intérieurs et extérieurs.

L’une des collaborations les plus surprenantes et réussies est sans doute “Dance Till We Die”, où Lana invite Joan Baez, une icône du folk, à partager un moment musical. Cette chanson célèbre la liberté, l’authenticité et la résilience face à l’adversité.

Mais c’est peut-être “For Free”, une reprise du classique de Joni Mitchell, qui résume le mieux l’essence de cet album. En y invitant Zella Day et Weyes Blood, Lana rend hommage à trois générations de femmes artistes, unies par leur amour de la musique et leur volonté de s’exprimer librement.

La pochette de l’album, représentant Lana entourée de ses amis, dégage une authenticité brute, loin des paillettes et des poses artificielles souvent associées au monde de la musique. C’est une invitation à entrer dans son monde, à partager un moment sincère et profond.

En conclusion, “Chemtrails Over The Country Club” est une œuvre majeure dans la discographie de Lana Del Rey. Cet album démontre une fois de plus sa capacité à évoluer, à se réinventer tout en restant fidèle à sa vision artistique. Il est à la fois un témoignage de son voyage personnel, une célébration de la musique et une réflexion sur la complexité de la vie moderne. Chaque chanson est une pépite, un moment d’émotion pure. Une chose est sûre, ce disque restera dans les annales comme l’un des moments forts de la musique contemporaine.